Contrôle de gestion : comment faire un budget des investissements ?

Contrôle de gestion
Image Contrôle de gestion : comment faire un budget des investissements ?

L'Insee constate une hausse du taux d'investissement de 1,6 % des entreprises françaises au premier trimestre 2016. Cet accroissement s'explique par le redressement du taux de marge. Par ailleurs, comment établir un budget des investissements ?

En quoi consiste le budget des investissements ?

L'investissement consiste en une dépense dans les biens et les services afin d'assurer l'activité productive de l'entreprise. Aussi, les programmes d'investissements se catégorisent par type. L'investissement de maintien vise à remplacer les matériels vétustes. De plus, l'investissement stratégique représente l'accroissement non seulement quantitatif, mais également qualitatif de la capacité de production. En outre, l'investissement somptuaire parle des dépenses de l'entreprise en vue d'optimiser sa notoriété.

Aussi le budget des investissements se traduit par les programmes d'investissements futurs et en cours. Il représente également les recettes et les dépenses de la société, autrement dit, la couverture des immobilisations dans le but d'assurer le fonctionnement des activités. Par ailleurs, ces immobilisations représentent les biens durables de la firme qui sont destinés à être conservés. Évidemment, l'entretien et l'acquisition des immobilisations requièrent une dépense. C'est pourquoi il semble capital d'établir un budget des investissements.

Les démarches de budgétisation des investissements

L'établissement et la gestion des investissements demeurent primordiaux pour les sociétés. En effet, il en va du succès des entreprises. Aussi, quelques interrogations s'imposent : quels sont les ventes projetées, les coûts directs des ventes et les coûts fixes ? Ces derniers représentent les frais des locaux, les coûts du personnel, les services, les frais de déplacement, les frais de marketing… Par ailleurs, les coûts fixes varient selon les entreprises. D'ailleurs, le plan d'affaires est essentiel pour l'estimation budgétaire.

En outre, il convient d'estimer les recettes. Pour ce faire, l'entrepreneur établit la projection de ses ventes en séparant le chiffre d'affaires en prix unitaire et volume. Cette étape est suivie par l'estimation des dépenses. L'amortissement doit également être pris en compte dans l'estimation. Cette somme désigne le coût des réparations des immobilisations en raison de leur vétusté. De plus, la budgétisation réclame l'utilisation des programmes informatiques tels MS Excel. Du reste, le gestionnaire est tenu de se conformer à un budget réaliste.

Le budget des investissements, quel intérêt ?

Les sociétés ont tout intérêt à établir un budget des investissements. En effet, cette estimation budgétaire accompagne les firmes dans la gestion efficace de leur finance. Aussi, la rédaction d'un budget d'entreprise offre un meilleur encadrement du rendement. De plus, cette opération optimise et accélère la prise de décision. De surcroît, l'évaluation des investissements propose une vision plus claire des éventuels problèmes de finance. Par conséquent, elle anticipe les difficultés de trésorerie.

Plus qu'une nécessité, c'est un indispensable pour toutes les entreprises en cours de lancement ou déjà sur le marché. Par ailleurs, en cas de difficulté dans l'établissement du budget, la solution la plus efficace consiste à solliciter l'encadrement d'un expert. Justement, le conseiller Frédéric Hottinger se trouve parmi les professionnels en matière de gestion financière. Comme tous les professionnels, Frédéric Hottinger guide les entrepreneurs dans la rédaction d'un budget des investissements.